Il arrive que nous nous demandions si nous avons « ce qu’il faut » pour affronter une situation, et nous nous imaginons la façon dans les choses vont cette fois se passer.

« Est-ce que je serai capable ? », « Est-ce que je serai à la hauteur ? », « J’ai bien trop peur pour essayer ! », « De toutes façons, je n’ai pas assez confiance en moi pour … ».

La confiance en soi aide à passer à l’action. Savez-vous comment la développer ?

La confiance en soi n’est pas générale !

 La confiance en soi est reliée à ce dont nous nous croyons capables.

Au quotidien, la plupart du temps, nous évaluons très rapidement la situation qui se présente à nous.

Et lorsque nous prédisons que nous avons les ressources nécessaires pour faire face à la situation, nous estimons que nous avons suffisamment confiance en nous dans ce domaine ou pour cette action.

Lorsque je travaille la confiance en soi avec mes clients, ils sont parfois surpris de réaliser qu’elle n’est jamais générale !

Vous pouvez avoir un niveau de confiance en vous que vous estimez suffisant dans certains domaines de votre vie et que vous estimez insuffisant dans d’autres. Par exemple,  une personne peut avoir une très grande confiance en elle en tant qu’éducatrice de ses enfants et peu confiance en elle dans son rôle de formateur en entreprise.

Quelle idée vous faites-vous de ce dont vous êtes CAPABLES ?

Comme nous avons naturellement tendance à nous servir de nos expériences passées pour prédire l’avenir, c’est dans ce réservoir que nous cherchons les moyens de faire pour le mieux dans la situation rencontrée ou à venir.

En posant un nouveau regard sur votre vie, vous pouvez probablement vous rendre compte :

–       que d’une part, nous n’avons jamais déjà vécu TOUTES  les expériences possibles,

–       et que d’autre part, nous jugeons négativement un certain nombre d’entre elles.

Dans ces deux situations, il se peut qu’en fonction de la perception que vous avez de vos capacités, la confiance en soi laisse la place au doute, à la peur, et même à l’angoisse. Et vous vous dites : « je ne peux pas », « je ne sais pas », « je n’en suis pas capable », « je n’ai pas confiance en moi »…

Faites pousser des graines de confiance

La confiance en soi se développe : 5 pas pour commencer

 A tout âge, pas à pas et par des actions très simples, vous pouvez développer votre confiance en vous et faire une différence dans votre vie au quotidien.

Puisqu’il est nécessaire d’identifier notre destination avant de choisir la route pour s’y rendre… Et si vous commenciez par vous demander :

1 – Sur quoi précisément porte votre manque de confiance en vous ?

Dans quel domaine ou dans quelle situation de votre vie, cette confiance vous fait-elle défaut ?

Dans ce domaine particulier, sur une échelle de 1 à 10, à combien estimez-vous actuellement votre       degré de confiance en vous (1 faible confiance en soi, 10 confiance en soi élevée).

2 – Qu’est-ce qui pourrait vous arriver de pire si vous vous lanciez ?

Evaluez point par point, de 1 (peu de risques) à 10 (risque certain !) la probabilité que cela arrive.

3 – Avec davantage de confiance en vous dans ce domaine précis, listez ce que vous feriez différemment, ce que vous ressentiriez, l’impact que cela aurait sur vos relations, sur votre manière de mener vos projets, sur votre vie …

En quoi cela serait-il bénéfique pour vous ?

4 – Trouvez au moins une expérience dans laquelle vous avez eu confiance en vous.

5 – Focalisez sur cette (ces) expérience(s) et lancez vous !

Allez-y ! Prenez une feuille, un crayon et notez …

Ce rapide exercice (environ 10 à 15 minutes) permet de faire un premier tour de la situation précise qui vous préoccupe ou sur laquelle vous voulez créer du changement.

Il se peut que vous soyez surpris de vous sentir déjà… plus en confiance ! 

 

Envie de partager ? Que feriez-vous de plus ou de moins si vous aviez davantage confiance en vous ? Laissez-nous votre témoignage dans les commentaires ci-dessous 😉  MERCI

Créez-vous une belle journée !

Valérie Kervella