Votre vie est-elle toujours un long fleuve tranquille ? Il vous arrive probablement à vous aussi de vous sentir parfois coincé(e) dans une situation ou stoppé(e) net dans votre élan. Parfois nous traînons et traînons le problème jusqu’à …l’insupportable !

Faut-il attendre un déclic pour en sortir ? Que faites-vous des cailloux dans votre chaussure ? Les portes du changement se présentent à vous…

 

 Attendez-vous un déclic ?

Parfois nous attendons un déclic pour nous sortir d’une situation. Ce déclic peut prendre la forme d’une simple prise de conscience, d’une lumière de lucidité, ou encore d’un gros ras-le-bol !

Il peut arriver comme une fleur, à un moment où nous l’attendons le moins. Il peut aussi se produire quand la coupe est pleine et que nous n’en pouvons plus de vivre ces situations ou ces relations telles que nous les vivons.

Un mot, une lecture, une rencontre, un événement inattendu, mais aussi un accident ou une maladie peuvent être à l’origine du déclic. C’est comme si tout à coup un voile (plus ou moins épais) se levait pour révéler la situation ou la relation sous un autre jour. Et là, il se peut que vous disiez « STOP ! Ceci a bien trop duré ! ».

Oui, un déclic peut se produire. Il se peut aussi que vous l’attendiez longtemps, très longtemps…  Alors ?

 Se libérer avec la technique du caillou

 Si vous vous sentez enfermé(e) ou simplement inconfortable dans une situation, identifier ce qui vous gêne est une première étape de transformation. J’aime bien utiliser la métaphore suivante dans mes ateliers et formations : le caillou dans la chaussure*.

1 – Imaginez que vous ayez quelque chose qui vous fasse mal, un caillou dans votre chaussure…

  • Que se passe t’il lorsque vous avez un caillou dans votre chaussure ?
  • Cela vous embête ? Cela vous empêche de marcher, de courir ? Vous l’ignorez ?
  • Est-ce que c’est confortable ? Est-ce que cela vous fait mal ?

2 – Ce caillou pourrait représenter qui ou quoi dans votre vie ?

3 – Et si vous preniez ce caillou dans votre main ?

Vous retrouveriez ainsi un pouvoir d’action sur la situation. Que faites-vous de ce caillou qui est maintenant entre vos mains ?

J’utilise régulièrement cet outil, en particulier lorsque je me rends compte que face à une situation, j’ai tendance à faire comme si je n’avais pas de « caillou dans ma chaussure ».

Vous savez, c’est facile de faire « comme si » et de ne pas prendre la responsabilité de la situation (qui a mis ce caillou dans ma chaussure ?), de l’ignorer (en le calant dans un coin de la chaussure), de le nier (mais non, il n’y a pas de caillou…) !

Oui, c’est possible ! Cependant attendez-vous à ce que tôt ou tard ce caillou se rappelle à vous d’une manière subite et douloureuse… C’est pourquoi identifier ses cailloux, les prendre dans sa main, et décider de ce que l’on en fait, c’est déjà avancer vers la libération.

 Et vous ?

 

Y a t’il des cailloux qui gênent vos mouvements, qui vous arrêtent dans votre élan ? Qu’avez-vous tendance à en faire ?

Prenez-les dans votre main et ouvrez la porte au changement !

 Si vous avez aimé cet article, je vous invite à le partager avec vos amis. Vous découvrirez leurs façons à eux d’accueillir… ou pas leurs cailloux. Et peut être aurez-vous envie de partager dans les commentaires ci-dessous…

Valérie Kervella

* d’après Ginette Plante

  Découvrez aussi :